Jeux Vidéo, Retour sur

Retour sur : Art to Play 2018 !

Hello !

 

Le weekend dernier, les 17 et 18 novembre, se tenait au Parc des Expositions de la Beaujoire à Nantes, le Festival Art to Play, consacré à la pop culture et au jeu vidéo !

Je me suis rendue au salon sur la journée du dimanche pour découvrir un peu plus ce festival proche de chez moi pour parcourir les allées du salon et les activités qui étaient proposées au public.

 

Tout d’abord, je précise que je n’ai pas d’accréditation blog pour les différents salons que je présente sur mon blog, c’est pour cela que je ne couvre que certains d’entre eux, notamment pour des questions de logistique, mais aussi de frais qu’engendre la participation à ces salons répartis tout autour de la France.

 

Le salon était divisé en deux parties, d’une part tout ce qui concernait la pop culture et la culture japonaise du côté du hall XXL et d’autre part dans le grand palais, ce qui touchait plus à la culture vidéoludique.

Dans la première partie, il était possible de découvrir des associations nantaises sur la culture japonaise, avec notamment l’AJFJ Association Jeunesse France Japon, qui invitait les visiteurs à avoir un aperçu des animations diverses, et chacun peut ainsi s’initier à la culture japonaise, mais l’association propose également aux étudiants étrangers de découvrir la culture française au travers de soirées ou de sorties à thème.

Si toutefois l’association t’intéresse, celle-ci possède :

En me baladant dans les allées de ce hall, j’ai découvert de nombreuses boutiques, certaines étant présentes sur de nombreux salons et je ne vais pas toutes les mentionner, mais seulement citer celles qui m’ont le plus marquées !

Et c’est avec la boutique Kami-art que je commence ma sélection. Cette créatrice franco-japonaise propose des réalisations à base d’origami (art du pliage de papier japonais) toutes aussi magnifiques les unes que les autres. La boutique dispose d’un atelier, située sur l’Ile de Nantes, et l’artiste dispense aussi des cours de créations en origami une fois par mois, sur inscription et contre règlement d’une participation qui permet de couvrir les frais de fourniture du matériel permettant de composer la création sélectionnée en fonction du thème choisi par l’artiste.

Pour retrouver Toshie HÉAULMÉ-KOBAYASHI, plusieurs possibilités :

Je prévois de me rendre un jour à l’un des ateliers qu’elle propose, ce qui pourrait faire l’objet d’un prochain article de blog dans les prochaines semaines !

Une boutique qui m’a beaucoup surprise, surtout au niveau des créations et Datura, qui propose des corsets magnifiques, mais aussi des créations uniques ! Et à quelques jours après la sortie de Pokémon Let’s go, je ne pouvais aborder ces magnifiques réalisations proposées à base de figurines officielles et qui mettent en scène les Pokémon dans des sphères en verre et au décor superbe ! Je te laisse en juger par toi-même

De magnifiques créations…

Pour retrouver la boutique en ligne de la créatrice : http://www.ladatura-corsets.com

J’ai également pu m’arrêter quelques instants sur le stand de Ueki Suiju, calligraphe et illustratrice japonaise, qui a agréablement accepté de me calligraphier mon prénom en kanji :

Pour retrouver ses créations :

 

Passons maintenant à l’espace dédié au jeu vidéo, dire que j’y ai passé plus de temps ne serait pas rendre justice au premier espace qui était très bien aménagé !

Lui aussi était divisé en différentes sections, et c’est par la zone consacrée aux studios de jeux vidéo indépendants (réunis dans l’association Atlangames dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog) que je commence ici ma visite, et petite présentation d’une découverte réalisée lors de cette journée, Picolors Griddler – The elephant tales du sudio Croozy ! Ce jeu ressemble à du Picross, disponible sur 3DS, avec une dimension pixelart fort agréable ! Pour les quelques niveaux testés, ces derniers demandent de la concentration mais aussi un sacré sens de l’observation. C’est un peu comme jouer au sudoku mais avec des couleurs, ce qui promet de longues heures de jeu dans les transports en commun ou dans les salles d’attentes, ou même dans son canapé ! Le jeu est actuellement en cours de développement depuis quelques mois et la sortie est prévue pour 2020.

Pour avoir plus d’informations sur le jeu, c’est sur la page facebook suivante que l’on peut retrouver l’évolution du développement du jeu : Picolors Griddler – The elephant tales

Je suis également rapidement visiter le stand proche de l’univers de Grinn, un mélange entre « steampunk et dark fantasy » qui propose une aventure unique en son genre, et qui promet de belles sessions de jeu pour les personnes amatrices de jeu de gestion. C’est Eode Studio, originaire de Nantes qui est à l’origine de ce projet qui est pour le moins original est visuellement magnifique !

Il est tout a fait possible de suivre l’Univers de Grinn sur différentes plateformes :

Le studio propose également ses créations sous la forme d’ouvrages et d’impressions et c’est sur Eode Editions 😉

Je termine rapidement ma visite de cet espace avec la visite du studio A Game Studio qui a lancé le 9 novembre dernier le jeu A Time Paradox, jeu disponible sur Android et iOS, dans lequel tu dois sortir des niveaux présentés en échappant à tes « doubles » qui apparaissent sur l’écran toutes les 3 secondes. Si tu en croises un, c’est le « paradoxe » et il te faut recommencer. Ce jeu de casse-tête, créé par Samuel Bouchet, lui aussi membre de Atlangames, possède pas moins de 80 niveaux différents et verra sa version actuelle s’étoffer dans les prochaines semaines avec notamment un mode « défis hebdomadaires » et des niveaux supplémentaires seront ajoutés !

Pour en savoir plus : https://a-time-paradox.com/

Comment ne pas évoquer également la magnifique borne présentée par Wako Factory et qui permettait de jouer à son jeu Samurai Riot ? Voici ce petit bijou à découvrir sur les différents salons où se rendra le studio pour présenter son jeu !

Un dernier détour par le stand de Sneaky Yak Stuio, qui travaille actuellement sur le développement de Spellcaster University, qui invite le joueur à « développer une prestigieuse université de mages » au travers d’un jeu de gestion. Je n’ai pas pu tester cette expérience, mais les graphismes sont agréables et je souhaite un bon courage à ce studio pour la concrétisation de leur projet !

A suivre sur sneakyyakstudio.com 😉

 

Voici cher lecteur, le moment pour moi de repartir du salon, avec de beaux souvenirs plein les yeux mais également de nouvelles belles rencontres !

 

Je remercie l’équipe de Noob (tout du moins une partie) pour son accueil sur son stand, et la petite photo souvenir 😉

Merci à toi pour ta lecture. Tu peux réagir à cet article dans les commentaires ci-dessous ou sur Twitter @Playntravels 😉

 

A très bientôt !

6 réflexions au sujet de “Retour sur : Art to Play 2018 !”

    1. Hello ! C’est vrai que la région nantaise est dynamique et que les animations ne manquent pas ! Je découvre ce festival qui était bien sympa, même si bien différent du SRG (pour comparer 2 salons provinciaux).

      J'aime

  1. Oh ! ça avait l’air chouette 🙂 Les Pokéball en verre avec mise en scène des évolitions sont superbes ♥ Et je suis désolée je vais être tatillon mais ce sont des hiragana et non des kanjis les caractères de la calligraphie 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s