Jeux Vidéo, Retour sur, Voyages

Retour sur : les Utopiales, festival nantais !

Hello !

Ce weekend se tenait le festival international de science-fiction les Utopiales à Nantes, et c’est hier dimanche que je suis allée flâner dans les allées de cet événement que j’ai découvert par hasard dans mon application de découvertes des animations de la métropole nantaise, Nantes dans ma poche, disponible gratuitement sur le Play Store et l’App Store.

Cette année, c’est le corps qui était au centre des expositions, conférences, projections dans les différents espaces répartis dans la Cité des Congrès de Nantes, du 31 octobre à ce lundi 5 novembre.

 

Et c’est par l’espace jeux vidéo que j’ai commencé ma visite, ce dernier étant situé tout proche de l’entrée dans la Cité !

J’y ai retrouvé quelques connaissances des studios indépendants nantais membres de l’association Atlangames parmi lesquels Seenapsis Studio et Wako Factory, qui pour l’occasion, proposait de tester son jeu Samurai Riot sur une magnifique borne d’arcade !

J’en ai également profité pour tester le jeu A Time Paradox du studio A Game Studio de Samuel Bouchet, que j’avais pu découvrir lors d’une soirée GameDev à Nantes quelques semaines auparavant ! Ce jeu de puzzle, joue sur la réflexion et la concentration au travers de niveaux basés sur des casse-tête ! Le jeu sera disponible sur smartphone à la fin de la semaine, sur le Play Store et l’App Store ! Ce ne sont pas moins de 80 niveaux qui sont déjà prêts pour que tu passes de longues sessions endiablées ! La sortie sur PC est quant à elle prévue pour le mois de janvier prochain, sur la plateforme Steam !

Pour découvrir le jeu, voici le lien vers le site qui te le présentera en images : A time paradox

Et pour suivre son créateur, c’est sur Twitter que cela se passe : @Lythom

Dans ce même espace étaient présentés des concepts-arts d’un jeu en cours de développement, Greedfall du studio Spiders, et édité par Focus Home Interactive, sera lui disponible sur PS4, Xbox One et PC à une date qui n’a pour le moment pas encore été annoncée. Ce jeu Fantasy RPG prend place au XVIIème siècle dans des décors aux tonalités sombres qui ne demandent qu’à être découverts.

Voici ce à quoi pourra ressembler l’un des personnages du jeu Greedfall

Pour en savoir plus sur le jeu, un site internet : greedfall.com

Pour terminer la matinée, je me suis rendue à une table ronde qui avait pour thème Le personnage, avatar des clichés (dans le jeu vidéo). La qualité des intervention était très intéressante et c’est un sujet qui peut rapidement faire l’objet d’un débat entre joueurs, tant il est complexe. Les intervenants à cette table ronde étaient Fibre Tigre, Charlotte Buchet (du studio Wako Factory), Marc Lustigman, et Frostis Advance C’est surtout le sujet du choix d’un personnage masculin ou féminin qui a été abordé lors de cet échange qui a duré une heure, et il aurait été bon de faire davantage participer le public, mais ce n’est que mon ressenti.

 

L’après-midi a été quant à elle très différentes, avec les projections de plusieurs films, dont un m’a beaucoup marquée, et je vais t’en parler de ce pas.

J’ai ainsi découvert en avant-première le film américain Assassination Nation, réalisé par Sam Levinson et qui sortira dans nos salles obscures le 5 décembre prochain !

Dans ce film, nous suivons 4 lycéennes dans le quartier de Salem. La vie de ces adolescentes est tout ce qu’il y a de plus ordinaire, entre les études, les soirées entre copines et les réseaux sociaux. Jusqu’au moment où les données personnelles des habitants du quartier sont piratées et ainsi révélées au grand jour. C’est ainsi que nous découvrons différentes personnalités sous des visages différents, ce qui compromet la suite de leurs carrières respectives. Le film, d’une durée de près de 2 heures, se veut être un message de prévention de l’utilisation des réseaux (non seulement sociaux, mais aussi des messageries alternatives, les SMS notamment) et surtout des échanges d’informations personnelles que nous faisons au travers de nos usages. Pour donner un genre à ce film, je le placerais dans l’humour noir, certains passages nous feront tantôt sourire, tantôt réagir de stupéfaction ou bien encore prononcer des jurons devant l’écran, tant nous sommes surpris par les scènes montrées. Je déconseille cependant ce film aux âmes sensibles, par la présence de scènes d’une rare violence, mais qui montre bien à quel point les gens sont prêts à se battre pour découvrir qui est le responsable de cette « fuite » de données.

Le film, qui sortira le 5 décembre prochain dans nos cinémas, promets de beaux débats et je retournerai le voir sans hésiter tant le thème ici évoqué est d’actualité ! Je le recommande à tous 😉

Pour me remettre de mes émotions, je suis allée continuer mon périple à travers des allées du festival et je me suis rendue dans l’espace jeux vidéo situé à l’étage, et ai découvert tout d’abord une association nantaise, les Pixonautes, qui propose aux enfants hospitalisés de s’évader le temps d’une expérience en réalité virtuelle ! Dans l’espace réservé à cette association j’ai pu croiser des familles venues se renseigner sur les activités de cette association qui propose ici une belle initiative !

Pour les soutenir ou les rejoindre, il existe une page facebook dédiée : les pixonautes

Toujours dans la zone réalité virtuelle, j’ai pu découvrir une expérience unique, En Haut, du studio indépendant Clocks and Wings et sur lequel je reviendrai dans un article qui sera publié dans les prochains jours 😉 L’attente était quelque peu longue (au moins une heure), mais cela en valait la peine !

Je suis allée ensuite rapidement voir les copains de la zone des studios indépendants pour échanger avec eux sur la prochaine GameDev qui se prépare mais aussi pour avoir une idée de leur ressenti sur cette édition qui, selon leurs propos, a attiré suffisamment de visiteurs et permis d’échanger avec de nombreux joueurs potentiels.

Pour terminer cette bonne journée découverte du festival, je suis allée à la projection du film d’animation japonais Maquia. Dans ce film, de la réalisatrice Mari Okada, nous suivons Maquia, issue du peuple Iolph qui détient le secret de la longévité, et nous allons suivre notre protagoniste au travers d’une histoire où l’imagination et le rêve s’allient à une aventure humaine qui m’a beaucoup émue, car notre héroïne va trouver un bébé abandonné et l’élever, tandis que Maquia, elle va demeurer immortelle. Les émotions sont présentes à la fois de par les personnages, mais aussi par l’ambiance musicale et les paysages somptueux qui nous montrés. Cela m’a donné envie de découvrir un peu plus l’univers de la réalisatrice, que je ne connaissais pas auparavant. Une belle découverte qui en appelle d’autres !

Je te laisse découvrir quelques éléments du film au travers de son trailer officiel

C’est sur cette touche de poésie que se termine mon article sur ma journée passée au festival Les Utopiales, je n’ai pas pu tout découvrir en une seule journée tant les contenus proposés étaient riches et les interventions variées nombreuses, si j’en ai l’occasion l’année prochaine, je pense y retourner, pourquoi pas pendant plusieurs jours.

Pour suivre l’actualité du festival, plusieurs liens : Facebook utopiales.nantes Twitter @lesutopiales Instagram les_utopiales et le site internet utopiales.org

 

Si tu le souhaites, tu peux réagir dans les commentaires de l’article ou sur Twitter @playntravels 😉

 

A très bientôt sur le blog !

4 réflexions au sujet de “Retour sur : les Utopiales, festival nantais !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s