Expression Libre, Jeux Vidéo

Expression libre : Le dématérialisé, ami ou ennemi du jeu vidéo ?

Hello !

Ma tribune du jour va porter sur un sujet sur lequel je ne me suis jusqu’à maintenant que peu exprimée : la croissante place du dématérialisé dans nos vies de joueurs. Ce sujet prête à de nombreux débats et les arguments sont nombreux pour les joueurs qui sont à la fois en faveur mais aussi ceux pour qui cette possibilité montre quelques limites.

Je vais tenter ici de répondre à la question posée dans le titre, avant de donner mon avis sur le sujet proposé. Les commentaires restent ouverts pour recueillir ton ressenti, ceci dans le respect des opinions de chacun.

Le dématérialisé dans le domaine culturel prend de plus en plus de place dans nos quotidiens : à travers les plateformes de streaming, le secteur musical est sans conteste celui qui a connu l’une des plus grandes transformations avec la possibilité d’écouter en illimité des milliers de titres grâce à des applications téléchargeables gratuitement, avec des options dites premium, qui quant à elles demandent de payer un abonnement à coût réduit (environ 10 euros par mois). Le cinéma est lui aussi concerné, avec l’apparition des plateformes comme Netflix, connue de bon nombre d’entre nous. Contre un abonnement de base d’environ 10 euros également, ce sont quantité de séries (dans leur version intégrale en Version Originale sous-titrée pour les séries étrangères), de films (dont certaines productions originales), mais aussi des animés et des documentaires, qui sont offerts à tout abonné, de manière totalement illimitée. Les livres aussi sont disponibles de manière dématérialisée, avec l’apparition des liseuses électroniques. Cela permet de se constituer une belle bibliothèque à un tarif tout à fait abordable lorsque l’on est bouquinophile comme moi.

Aujourd’hui, je vais me focaliser sur l’industrie du jeu vidéo, qui est sans doute celle qui provoque le plus de vives réactions auprès de mes amis gamers. Lorsque l’on souhaite aujourd’hui acquérir un nouveau jeu, plusieurs choix s’offrent à nous : une version physique classique, l’une des versions collector (avec des bonus exclusifs, pour certains réservés à des enseignes bien spécifiques), une édition dématérialisée, et là aussi des éditions dématérialisées collector. Côté tarif, au risque de surprendre, les prix sont sensiblement les mêmes. Que l’on achète son jeu en boutique ou sur les plateformes des constructeurs de nos consoles préférées, les tarifs sont quasi-similaires, alors que d’un côté nous avons un boîtier avec le (les) disque (s) de jeu à l’intérieur, et de l’autre, un code à entrer sur la console. Il est possible de se procurer nos jeux préférés en édition physique à tarif moindre, notamment dans les enseignes de la grande distribution ou bien encore dans les grandes enseignes qui ne vendent pas uniquement du jeu vidéo, mais toute sorte de produit culturel (inutile ici de mentionner tout le monde ;)).

Depuis quelques mois maintenant, sont apparues des plateformes de la part de nos constructeurs préférés : le Xbox Gamepass, qui, pour la somme de 1 euro le premier mois, 9,99€ les mois suivants, permet de télécharger et de jouer à un catalogue riche de plus de 200 jeux plus ou moins récents avec certaines pépites comme Forza Horizon 4 qui était disponible day one sur le site, ou bien encore l’ajout récent de l’excellent Shadow of the Tomb Raider (sorti en septembre dernier) mais aussi des jeux rétrocompatibles ou de petits jeux indépendants, les choix proposés sont très variés et tous les goûts peuvent être satisfaits. De nouveaux titres sont ajoutés, d’autres retirés, pour un catalogue qui se renouvelle continuellement. Du côté de chez Playstation, on retrouve le PSNow, qui quant à lui coûte 14,99€ par mois, avec possibilité de tester le service pendant 7 jours gratuitement, désormais propose la possibilité de télécharger des jeux des catalogues PS3 et PS4 mais se limite uniquement à quelques exclusivités de la firme japonaise (The Last Of Us, Heavy Rain par exemple). Au départ, les jeux étaient jouables en streaming, ce qui requérait une connexion stable, et encore, même avec la meilleure bande passante qui soit, la qualité n’était malheureusement pas toujours au rendez-vous. J’avais testé le service dans ses prémices, sans prolonger l’expérience qui m’a profondément déçue.

S’ajoutent à ceci les plateformes des éditeurs dits « tiers » qui proposent eux aussi leurs services pour jouer à leurs propres jeux. C’est le cas de EA qui propose via sa plateforme Origin, de jouer à ses jeux directement en ligne, sans passer par un revendeur quelconque. L’abonnement existe en 2 versions : une basic pour moins de 4€ par mois qui permet de tester les jeux pendant 10 heures (pas une minute de plus) et de bénéficier de 10% sur le prix d’achat des jeux, et l’offre premier, qui s’élève à 14,99€ avec les jeux entiers en accès libre et également de bénéficier de la même remise de 10% sur les jeux de l’éditeur.

Le dématérialisé a cet avantage de ne prendre que de l’espace sur les disques durs de nos consoles de jeux fétiches. C’est également une solution dite de facilité lorsque l’on n’a pas la possibilité physique de se rendre en boutique (par manque de temps, mais aussi par souci de locomotion), et cela évite à un joueur dont les capacités motrices sont limitées de devoir à chaque fois qu’il souhaite changer de jeu de devoir faire des manipulations qui peuvent lui paraître fastidieuses pour juste changer d’univers. Le temps de réactivité est également un argument en faveur du dématérialisé : le jeu se lance tout de suite, et, autre détail, pas de crainte d’avoir une erreur de lecture du blu-ray qui peut être rayé ou sur lequel s’est posé une poussière le rendant inutilisable ! Un autre argument est l’espace disponible dans nos logements : tout le monde ne peut avoir l’espace physique disponible d’avoir une collection impressionnante de titres dans leurs boîtiers soigneusement rangés dans des étagères qui prennent un espace de vie parfois restreint.

Les limites du dématérialisés sont elles aussi présentes : le temps de téléchargement des dits jeux : celui qui possède une excellente connexion pourra rapidement jouer à ses titres préférés alors que celui qui a moins de chance devra patienter de longues heures avant de jouer au jeu qu’il attend depuis longtemps. Qui dit dématérialisé, dit également hébergement sur des serveurs. Une autre question se pose alors : celle de l’impact écologique d’un tel phénomène. Je ne suis pas experte sur le sujet et j’aimerais connaître les effets sur notre planète si la tendance du dématérialisé devait se développer. Le prix des jeux reste également une limite à prendre en compte, même s’il est possible d’acquérir ses licences préférées à tarif préférentiel via certains sites (légaux, je précise). Je pense aussi à la sauvegarde des jeux vidéo. Si les supports physiques n’ont pas une durée de vie illimitée, contrairement à ce que l’on pourrait vouloir nous faire croire, je me pose également la question délicate de la sauvegarde de nos expériences vidéoludiques préférées. Et je vais évoquer le cas de P.T., démo horrifique jouable sur PS4. Celle-ci a été retirée des store Playstation et celui qui n’a pas pu se la procurer avant ce même retrait est dans l’impossibilité de la retrouver. Il en est de même chez un fabriquant de jeux dont je n’ai pas encore parlé jusqu’à présent : Nintendo qui a fermé le store Wii de ses serveurs.

Tu l’auras rapidement compris : certains arguments plaident en faveur mais aussi remettent en question cette tendance au tout dématérialisé dans le jeu vidéo ! Un autre point auquel je pense en rédigeant ma conclusion avant de donner mon ressenti personnel sur ce thème : qu’adviendra-t-il des éditions collector ? Celles ci subsisteront, sans doute avec des codes de téléchargement, comme il en existe déjà, certaines éditions étant déjà vendues sans le jeu inclus (oui oui, cela est bien réel, je n’invente rien) ! Voici ce qu’il en est de mon point de vue : abonnée à différents services de streaming musical ou bien encore Netflix (pour le citer), j’ai testé et adhéré au Gamepass depuis déjà de longs mois. Mon abonnement s’est rapidement retrouvé amorti avec les nombreux jeux que j’ai pu tester via cette plateforme, quand en face, le PSNow m’a nettement déçue. Qualité médiocre, catalogue plus que très limité, j’ai rapidement décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec Playstation sur ce terrain là. J’espère que la nouvelle génération de consoles nous permettra d’avoir des catalogues plus étoffés et une offre raisonnable du côté de chez PS. J’achète mes jeux aussi bien en dématérialisé qu’en édition physique. Pour certains jeux, je vais même à les acheter en double exemplaire (voire triple quand j’y songe), c’est le cas de ma licence de cœur, Life is Strange, mais aussi d’un autre jeu, Sonic Mania Plus (je vois déjà un sourire en coin se dessiner sur certains visages). Je me décide en fonction de mon affect avec les licences qui me sont proposées. J’ai eu une légère pointe de déception par exemple de devoir me procurer Detroit: Become Human en version collector dématérialisée alors que je l’aurais bien mise en évidence dans ma petite collection de jeux physiques. Le dématérialisé me permet aussi de tester certains jeux que je n’aurai pu me procurer autrement via le Gamepass, je pense à We happy few qui m’attend sagement, avec d’autres titres tous présents sur mon disque dur d’Xbox One X.

Au final, le dématérialisé pourra être considéré tantôt comme un ami qu’un ennemi du jeu vidéo, de par tous les éléments précédemment évoqués. J’ai décidé de ne mentionner aucun article ou contenu sur cette réflexion purement personnelle pour ne pas me laisser influencer par une argumentation qui ne serait pas la mienne. Je te laisse aller prendre le soin de lire/regarder d’autres contenus si tu souhaites approfondir cet épineux sujet qui enflamme les plus passionnés d’entre nous.

Maintenant, c’est à toi de répondre à la question posée en titre d’article, avec tes arguments, qu’ils soient ou non favorables au dématérialisé, cela m’intéresse de lire ton avis en commentaires, et je viendrai te répondre 😉 Cet espace est libre, dans la limite du respect de chacun. 

 

Merci pour ta lecture ! Vive la passion du jeu vidéo qui nous réunit toutes et tous !

 

A très bientôt sur le blog 😉

19 réflexions au sujet de “Expression libre : Le dématérialisé, ami ou ennemi du jeu vidéo ?”

  1. Bravo !!!!

    Encore un excellent article sur un débat au combien clivant. La dématérialisation du jeu vidéo est clairement l’enjeu principal de la prochaine génération de consoles en attendant l’avènement du cloud gaming.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ton soutien !

      Tout à fait, la dématérialisation tout comme le cloud gaming sont au coeur des débats actuellement et l’arrivée imminente de la prochaine génération de consoles va voir ces phénomènes se développer et j’ai hâte de voir comment cela se mettra en place et les moyens utilisés.

      J'aime

    1. Merci pour ton commentaire !

      Evolution logique ? Je ne pense pas qu’elle était prévue dans les débuts de notre media favori ! Je ne considère pas le dématérialisé comme un ennemi pour les collectionneurs, je me pose seulement la question de ce qu’il en adviendra, et il existe déjà des coffrets de jeux collectors vendus sans disque physique dans la boîte mais un code de téléchargement !

      J’attends de voir ce que cela va donner concrètement au fil des prochains mois 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Dans un certain sens, c’est la fin de l’occasion car tu ne peux pas revendre un jeu dématérialisé ! Les grandes enseignes revendent les jeux d’occasion pour certains à prix d’or et parfois il vaut mieux attendre de bonnes affaires plutôt que de prendre le jeu d’occasion. Le monde à l’envers !

        Aimé par 1 personne

  2. C’est un sujet très intéressant parce qu’on est en plein dedans !
    De base je ne suis pas fan du démat’ mais force est de constater que c’est très pratique pour plusieurs choses (les avantages que je vois) :
    – le gain de place (fini les boîtes qui s’empilent !)
    – le système comme le Gamepass est très intéressant si tu consommes pas mal de jeu (tu es vite rentable et le catalogue est quand même pas mal fourni)
    Mais pour moi ça s’arrête là. Je suis très attachée au physique pour :
    – j’ai dans ma ville un magasin de JV indépendant. J’adore les 2 gars qui tiennent le magasin et je veux pas qu’ils ferment donc j’achète quasi tout là-bas
    – les éditions collectors (avec figurines, artbook, musique). Il y a des éditions un peu merdiques mais certaines valent vraiment le coup et tu ressors avec une chouette édition à exposer ! (et bizarrement je trouve toujours de la place pour les ranger celles-là… :p)
    – la possibilité de prêter tes jeux à des potos
    Il y a par contre un truc qui m’énerve dans le « tout numérique » et tu l’évoques d’ailleurs : les versions collectors en démat’ (typiquement j’ai pris Detroit Become Human en physique dans mon magasin le jour J, j’aurai sans soucis payé plus cher pour avoir un petit truc collector mais le collector n’était dispo qu’en numérique avec l’achat du jeu, et je l’ai vu trop tard).
    Je me suis sentie un peu flouée ^^. Et pour ma part j’ai pas une connexion du feu de dieu donc c’est vraiment trop long pour tout télécharger :D.

    J'aime

  3. Hello Chloé et merci pour ce joli commentaire !

    Je vois que nos avis se regroupent !

    Tout comme toi, il m’arrive encore d’acheter mes jeux à des vendeurs indépendants (bon… j’avoue ne pas trop avoir approfondi la chose depuis mon changement de région et je les achète à des vendeurs qui ne sont pas de ma nouvelle région d’adoption) et j’en achète aussi chez les plus grands.

    Pour l’édition de Detroit: Become Human, je l’avais précommandé en édition simple, avant de l’annuler pour la précommander à nouveau sur le store Playstation en édition Deluxe (qui comportait la Bande Originale du jeu et des contenus exclusifs) et j’aurais préféré prendre le tout en version physique car c’est un jeu que j’ai bien apprécié et que j’aurais aimé exposer malgré mon manque d’espace 😉

    Pour le prêt des jeux, c’est un argument que je n’ai pas évoqué mais qui me rappelle mon enfance et les sessions où l’on se prêtait discrètement les jeux en cour de récréation ! La nostalgie de ces moments !

    En tout cas, j’ai hâte de voir l’avenir de notre média favori et de l’évolution des choses !

    J'aime

  4. Merci pour ta contribution, qui résume bien les points importants ^^ On voit vite que le débat aura du mal à être purement rationnel, entre ceux qui ne jurent que par les boîtes/CD/cartouches et ceux qui voient ça comme un poids mort plus qu’autre chose.

    Pourtant, on gagnerait à chercher le choix le moins dommageable, surtout (comme tu l’as bien dit) en termes écologiques : mais difficile d’évaluer précisément le niveaux de ressources consommées par le dématérialisé (énergie, serveurs) par rapport aux consoles qui en apparence consomment bien plus (composants, chaînes de fabrication dédiées, logistique…).

    Pour ma part, je privilégierais plutôt le dématérialisé, pour une raison simple : on n’a jamais eu autant de jeux (et de développeurs) que depuis que ce marché existe. Sur consoles, mais surtout sur PC et téléphones/tablettes, le dématérialisé a permis a beaucoup de s’épargner la domination des éditeurs et les frais liés à la reproduction (CD) et la commercialisation (stockage). Le gros risque pour le consommateur, c’est qu’en achetant un jeu sur une plateforme on ne le possède pas vraiment : on a juste le droit d’y jouer, et les plateformes peuvent se révéler très pernicieuses. Mais vu que mêmes elles peuvent se faire contourner et que de nouvelles plateformes n’en finissent pas d’émerger (Epic Games Store au premier chef), les dangers paraissent moins grands que certains prévoyaient.

    J'aime

  5. Le dématérialisé de la discorde. A chaque évolution les vieux démons reviennent. Ca me rappelle que Steam était considéré comme le diable en personne en 2004. On voit ce qu’il en est aujourd’hui, ce qu’il a apporté au JV sur PC. Le « c’était mieux avant » doit cesser d’exister si on veut avancer.

    J'aime

  6. Salut Diane!

    Je préfére toujours posséder le jeu en version physique, mais il m’arrive quelques fois d’acheter en version dématérialisés certains jeux, surtout quand il y a une promo. J’ai peu d’espace sur mon disque dur et certaines fois je dois effacer le jeu de ma console pour pouvoir faire de la place à un autre jeu. J’avais acheté Red Dead Redemption en version physique parce que j’avais peur qu’ils prennent trop d’espace sur mon disque dur et que se serait trop long a installé. Il y a un avantage ou on peut télécharger un jeu qui pèse pas trop lourd et que l’avoir en version boîte n’est pas nécessaire. J’ai téléchargé dernièrement un épisode de Life Is Strange 2, je suis trop impatient d’y jouer pour attendre la version en boîte.

    Merci pour cet excellent article!

    J'aime

    1. Hello ! Je comprends ton point de vue !

      Pour ce qu’il en est de Life is Strange, pour moi c’est un peu particulier, j’ai eu le premier en boîte, Before the Storm, je l’ai pris en version épisodique et en coffret et pour le 2 je n’ai pas pu attendre une sortie boîte, j’ai trop hâte de découvrir le jeu !

      Merci Minh pour ton soutien et ta fidélité au blog 😉 A bientôt !

      J'aime

      1. C’est vrai que je n’ai que le 1er LiS en physique quand j’y pense. Pourtant le collector de Before est magnifique. Comme quoi c’est bien le jeu lui-même qui compte le plus. Mais je pense qu’il y a de l’avenir pour des sites spécialisés en collector sans jeu. Le marché des goodies n’est pas prêt de s’éteindre.

        Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Diane
    Les problèmes des jeux dématèrialisés c’est que l’ont pourrat plus avoir les éditions collector ou les steelbook de nos jeux préférés , et aussi des licenciements dans les 10 ans qui viennent pour ces magasins spécialisé dans le monde culturelle tels que les livres et les jeux vidéo . Diane je voulais te posé une question est ce qu’il y aura une édition collector ou steelbook du jeu A Plague Tale: Innocence je sais que se jeu te tiens à cœur. Et merci pour cette article qui n’a pas fini de faire débat

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Jérémie et merci pour ton commentaire. Il existe déjà des steelbooks avec des codes de téléchargement à l’intérieur (Cuphead pour le citer). Pour les boutiques, elles trouveront d’autres produits à nous vendre.

      Pour A Plague Tale, aucune annonce pour une éventuelle édition collector.

      Cet article aborde un sujet à débat qui me semblait nécessaire. Merci pour ta lecture 😉

      J'aime

  8. Bonjour a toutes et a tous.

    Étant un ancien joueur Pc jai vu se développer des plateformes telles que Steam sur lesquels les jeux dematieralises bénéficiaient de bonnes promotions et l on pouvait même gagner des clefs via des concours sur les réseaux sociaux afin d’obtenir un jeu. Une fois la clef gagnee on joue 1h après au jeu. Depuis peu je suis un joueur ps4 et la question ne m’est jamais venu à l’esprit pour moi cela étant comme une évidence jusqu’au jour où ff7 remake a été annoncé avec les différentes collections collector.. l’hésitation m’a pris au dépourvu mais je pense finalement rester en demat pour certaines raisons simples : je ne voudrait pas que le CD soit rayé et perdre « 70E » suite à cela ni même perdre la boite de jeu je serai tellement dégoûté :/. De plus y a la possibilité de sauvegarder les jeux sur le cloud pour une durée de vie qui semble infinie et le système d’abonnement ps+ a 60E m’a permis de découvrir 5-6 jeux gratuitement qui a l’achat coûtent environ 160E donc jai déjà l’impression d’être rentabilisé ainsi que les promos qui se font chaque semaine sur la plateforme. De plus je pense que pour l’impact écologique cela est moins lourd que les nombreuses constructions de cd boites et packaging. Indéniablement cest aussi sur ce mode que les futurs consoles tendent à fonctionner de plus en plus.

    J'aime

    1. Hello et merci pour ce commentaire pertinent !

      Ce sujet m’est venu à la suite d’un nombre considérable de débats physique/dématérialisé.

      Je reprocherais juste le prix des jeux neufs, qui ne sont, à mon avis pas justifiés pour des jeux dématérialisés.

      Qu’en penses-tu ?

      A bientôt sur le blog 😉 (et désolée de ma réponse tardive)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s